Bienvenue à Erewhon

En collaboration avec Stéphane Degoutin et Gwenola Wagon

 

Dans le roman que publie Samuel Butler en 1871, les habitants d’Erewhon, découvrant que les machines évoluent, et évoluent plus vite que les êtres vivants, décident de s’en débarrasser. Ils détruisent toutes leurs machines. Cent cinquante ans plus tard, nous retrouvons la ville d’Erewhon, où les machines n’ont pas disparu. Tout au contraire. Les machines s’occupent maintenant de tout: industrie, agriculture, loisir, sécurité. Les machines prennent même soin de humains. Tout semble donc s’être passé pour le mieux. Les humains sont heureux. Les humains sont bienheureux.